Stratégie Internet, où Quand David peut battre Goliath

Publié le par Nacene

Quand vous êtes un site Internet géant, vendant des milliers de produits, vous avez des centaines de milliers de requêtes qui mènent vers vos pages. Il y’a une relation directe entre le nombre de pages que contient votre site, et le traffic que vous générez.
Le hic, c’est que vous ne pouvez pas être optimisé pour des centaines de milliers de requêtes. L’optimisation d’un site autour d’une seule requête (ou d'un petit nombre), s’il est de taille moyenne, a de forte chance de lui procurer la première place sur cette requête là.
Donc s’il y’a des milliers de sites optimisés pour des milliers de requêtes, simples, ils peuvent venir chatouiller, gratter, voir détrôner le grand site qui ne peut être optimisé sur chacune de ces requêtes. 
Prenons un exemple concret : un grand site de vente de chaussures de sport. Il peut être optimisé pour « acheter chaussures de sports ». Il sera alors le premier ou disons, parmi les premiers. Mais il ne peut pas être en même temps optimisé pour «acheter chaussures de sports Nike » et « acheter chaussures de sports Adidas » etc. Donc si des sites spécialistes s’installent dans son sillage, ils risquent de lui ravir la première place sur chacune de ces requêtes. Les petits commerçants du net concurrenceraient sensiblement les supermarchés du net.
 
Il y’a cependant plusieurs bémols :
 
1)      D’abord, le nombre de requêtes que les internautes tapent dans leurs moteurs de recherches est très important, par conséquent, il y’a encore beaucoup de requêtes qui ne trouveraient pas de réponses chez un spécialiste, et qui mèneront donc vers les plus gros sites, en général mieux positionnés par les moteurs de recherches.
2)      Ensuite, les gros sites ne développent pas que des entrés par « mots clefs », mais      développent une marque, les internautes tapent directement « fnac » dans leurs moteurs de recherches, pour acheter un livre, au lieu de « acheter un livre ». Ou alors ils se rendent directement en tapant l’adresse du site « fnac.com » quand ils veulent acheter un livre. Cela avantage les gros, car Goliath a plus les moyens de développer une marque grâce à de la pub que David.
3)      Enfin, rien ne dit que vous serez à jamais le seul site moyen spécialiste. D’autres sites moyens peuvent venir vous concurrencer sur le même petit nombre de requêtes.
strategie internet
Il reste que les moteurs de recherches privilégient les spécialistes, donc le combat que perdent peu à peu les petits commerçants dans nos villes face aux gros hypermarchés, est loin d’être perdu pour eux sur la toile. Sur Internet, on peut ouvrir sa petit boutique « AdidasCity » juste à coté du gros site « je vends toutes les chaussures possibles et imaginables ».
 
Donc si vous êtes un petit site, vous savez ce qu’il vous reste à faire « devenir spécialiste ».

Publié dans Stratégie et Internet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nacene en Chine 17/08/2007 04:47

ça viendra :o)

Saperli 16/08/2007 19:00

encore faut-il que les petits commerçants s'organisent pour mette en ligne un catalogue et une possibilité de commander ! C'est agaçant de chercher un article et de tomber sur des sites de commerçants chez qui il faut se rendre pour acheter, faudrait leur expliquer que la téléportation n'existe pas encore....