Je n'y Suis Pas Encore

Publié le par Nacene

Et pourtant, on m'en dit des choses. Ils crachent partout, hommes et femmes, il faut un parapluie. Ils sont dégueulasses. La bouffe est trop bonne. Ils ne parlent pas du tout anglais, même dans une ville comme Shanghai, sensée être la plus en pointe la dessus. Il ne faut pas aborder les sujets sensibles. Tu peux prendre le taxi tout le temps, c'est pas cher. Ça change très vite la chine, en 1an, des trucs poussent de terre. Les travaux publics c?est 24/24 7/7.


la pollution est partout, tu la vois à l'oeil nu. Au nord ils mangent plus de pâtes. La température en été est insupportablement haute. L'air est très sec, il faut acheter des crèmes pour réhydrater la peau. L'électricité, c'est avec une carte à puce, qu'on recharge à la banque ! tu peux négocier tes prix, quasiment toujours. Une bouteille de bière en supermarché c'est 2 RMB, en Bar ça peut être 20 ! Il y'en a encore beaucoup qui se déplacent en vélo. La circulation, c'est un danger permanent. Le logement, ce n'est pas cher, et tu trouves en quelques jours. Il faut payer 3 mois d'avance plus 2 mois de caution ! Il y'a des trains qui vont à Shanghai pour pas trop cher. Les expats vivent entre eux.

Le chinois est très dur à apprendre. Dans pékin, il reste pas mal de bâtiments traditionnels, beaucoup plus qu'à Shanghai. Il faut visiter la grande muraille, près de pékin. Il faut aussi aller voir l'armé enterrée. Il n'y a pas beaucoup d'étrangers à pékin, les gens te regardent bizarrement. Il y'a beaucoup d'étrangers à pékin, les gens ne te regardent plus bizarrement. Il ne faut pas leur faire perdre la face. Il ne faut pas demander un conseil à l'un de ses subordonnées, on passe pour un crétin. On peut négocier pour faire baisser le prix de téléphones qui comportent des « 4 » car c'est un chiffre porte malheur, alors que les numéros avec « 8 » sont vendus plus chers. Il ne faut pas planter ses baguettes dans son bol de riz, ça rappelle les bâtons d'encens dans les sites mortuaires.

Les filles sont trop belles, les traits très fins. Tu peux sortir souvent, ça ne ruine pas. On oublie ce qu'est faire la bouffe à la maison. N'oublie pas les jeux olympiques à pékin en 2008. Tu devrais visiter le Tibet. Tu devrais aller dans le Hunan. C'est trop bien Macao. Il faut passer par Hong-Kong. Séoul ce n'est pas trop loin. Ils mangent du chien. En hiver il fait très froid (comme à Vienne). Tu y vas enfin, depuis le temps que tu en rêvais... enfin...

Publié dans Nacene

Commenter cet article

vanessa 04/06/2006 14:04

Se baisser? et mon mal de dos! aie!!

NacÚne 01/06/2006 09:16

t'as raison armelle, je songe à ne plus y aller finalement :o)
pour les baguettes, avant d'apprendre à tuer l'âme de quelqu'un, je vais tacher de savoir bien manger avec, même les derniers grains de riz rebels au fond du bol
pour la thailande, tout ce que je sais c'est que (je crois) c'est le seul pays ou on te salue vraiment avec les paumes de mains l'une contre l'autre, et on se baisse... le stéréotype asiatique qui en fait ne serait que thai...

vanessa 31/05/2006 17:15

Et un p'tit topo sur la Thailande tu peux faire? parce que j'y vais en novembre... de la salade de papaye verte à volonté!!! miaaaaaaaam!!!!!

Reinette 31/05/2006 15:24

Trop bonne la bouffe ? Meilleure à Shanghaï t'ai dit.
Pis la pointe des baguettes ne doit non plus viser quiconque : tu tuerais son âme !
Et le quartier boui-boui traditionnel de Pékin s'appelle ? (Les Huton). Et celui de Shanghaï ? (les Li-long)
Et, et...
Une fois que tu seras familiarisé avec tout ça, hmmmm... je viens ! :-)

Armelle 30/05/2006 22:48

Je déteste allez voir un film dont je connais la fin...:o)allez, pour la forme : "Plus on est de fous, moins y'a riz"...