Au pays Magyar

Publié le par nacene

Petit week-end à Budapest. Il faisait super chaud, mais comme je ne connaissais cette ville qu’en hiver, avec un froid à blesser quelqu’un en lui crachant dessus, j’étais en col roulé. La ville me fascine toujours autant, je ne sais dire si elle est belle ou pas. Il y’a de l’espoir de beauté dans chaque immeuble qu’on croise, mais leur vétusté atténue leur splendeur. C’est une ville dont on peut à la fois espérer un avenir faste et deviner un passé somptueux. Son histoire royale transpire encore à travers ses ruelles, et les hongrois parlent du traité de Trianon avec une amertume qu’on supposerait de la veille.

 

 

 

Même l’heure et demi de retard du train et l’obligation de rentrer de la gare à la maison à pieds le dimanche après minuit sous la pluie (heureusement j’avais un col roulé) ne m’ont pas gâché mon plaisir de retrouver ce pays. J’avais encore le goût du paprika-csirke (poulet au paprika) préparé par la grand-mère sur le palet... un délice.

Publié dans Voyages

Commenter cet article