ChunJie

Publié le par Nacene

Non, chunjie n'est pas l'éternuement à la chinoise, encore moins un nom de code pour jenichu (qui ne voudrait rien dire d'ailleurs, mais le problème n'est pas là) chunjie, c'est la plus grande fête chinoise. C'est la fête du printemps, qui correspond au nouvelle an de par chez nous.

Des pétards en veux tu en voilà, des "je te paie des shots d'alcool de riz à n'importe quelle heure du jour et de la nuit" et une semaine de vacances "trois dans l'année pour les chinois" et d'allégresse pour un pays de 1,3 millia... non 1,4 milliar.... un pays de beaucoup beaucoup de gens, enfin de gènes comme ils disent eux (comprenne qui pourra)

C'est le 18 février cette année (oui ça tombe pas pareil tous les ans, j'enquête la-dessus, je pense qu'ils utilisent un autre calendrier. Donc si je résume, bientôt,  si je veux fêter les fêtes musulmanes types aïde and autre aïde (oui j'y peux rien y'en a deux), noël à l'heure de la naissance de jésus et chunjie le jour de chunjie (et pas à coté, sous le soleil exactement...bon je m'emporte, j'en deviens confu j'en suis confu) et bien il me faudra au moins une licence en astronomie completée d'un calendrier de 36 mois, ça va pas être de tout repos.

Donc chunjie ça rime avec quoi pour vous. Rien? ça tombe bien, sinon j'aurais rien à vous apprendre (et à quoi je sers alors?) donc chunjie (qui se dit tchounejié) ça rimera avec nouvel an chinois, pétards et fêtards... (je précise à l'attention de nos jeunes lecteurs rebelles, et d'yvonne, que pétard peut aussi vouloir dire un petit objet rouge, long et rond qu'on fait exploser en allumant la mèche au bout).

Sinon, eh bien c'est quelle année avez-vous envie de me dire (si si vous avez envie), et bien c'est l'année du cochon, et pas n'importe laquelle, l'année du Cochon d'Or (là il faut dire : oh OHHHH OHHH). C'est tout simplement la meilleure année, qui revient seulement tous les 60 ans (je suis singe pour ceux que ça intéresse, ça veut dire malin ;o). Résultats, plus 40% de naissances, et ouiiiii, on vous avait bien dit que les chinois n'étaient pas supersticieux... et bien on vous le confirme, ils ont tous fait le bébé parce que ils le voulaient, c'était comme dirait ma voisine de clermont du 20 rue de desportes, "le bon timing" (oui elle a beaucoup voyageait ma voisine picarde). Donc, suivant la démonstration irréfutable et irréfutée, ce n'est qu'un hasard, si tous les 60 ans, le nombre de naissances explose. Alors arrêtez, vous les rationalistes, les cartésiens sans cartilages, les raisonnés sans horizons, oserais-je dire les pascaliens, me référant à l'un, mais surtout à l'autre. Pour une fois, levons-nous pour défendre les magiciens aux doigts qui tournoient contre les logiciens aux doigts qui calculent; OUI, c'est un hasard, et cela même s'il se répète tous les 60 ans, précisément.

Publié dans Pékin

Commenter cet article