des touristes et des hommes

Publié le par nacene

Prenez un groupe de français, certains faux locaux arrivés depuis peu pour travailler et de vrais touristes à peine plus touristes que les faux locaux.

                   

Envoyez le tout voir un concert gratuit de jimmy cliff sur la donauinselfest « la fameuse donauinselfest en fait »

 

 

Faites arriver le groupe par le métro qui est à l’autre bout de l’île

 

Prenez 300 000 personnes que vous entassez sur cette même île et mélangez les vigoureusement

 

Faites traverser le groupe toute l’île en zigzag avec quelques éclats d’épaules

 

« Suggestion du chef : faites leur prendre des raccourcis qui allongent leur parcours, le stress et la fatigue ayant un effet très bénéfique sur le goût »

 

Après une heure et demi de traversée (bon aller, un peu moins on va dire) faites les arriver pendant le silence (qui suit) le concert de jimmy (snif), mais qui est toujours de jimmy, avec vue sur une marée humaine digne d’un rassemblement sur les champs un soir de finale de coupe du monde 98.

 

Pétrissez-les de désespoir pendant quelques minutes.

 

Faites entrer sur scène une star « allemande » cette fois qui répond au doux nom de « néna ».

 

Laissez dire par les quelques connaisseurs qu’elle est très bien et qu’on va aimer

 

Faites la chanter, mais surtout, faire très attention, car il faut qu’on n’entende rien, ou disons pas grand-chose (encore plus frustrant parait il, un vrai régal)

 

Laissez les voir éberlués la  star se trémousser et ne chanter que pour les 10 premiers mètre d’un champ dont la taille fait plusieurs hectares.

 

Laissez quelques-uns rentrer chez eux, pousser les autres à essayer de s’approcher sans espoir pendant 20 minutes.

 

Faites rentrer les survivants par le RER et le dernier tram qui ne va pas là où il va d’habitude mais au DEPOT :o@ (en prenant des passagers… snif)

 

Faites les rater le métro qui les aurait ramenés plus près de la maison (mais quand même assez loin, ce qui est toujours mieux que d’être très loin)

 

Enfin, laisser traîner sur leur chemin un dernier tram, inconnu jusque la, qui les ramène, mais oui mais oui, à 100 mètres de la maison…

 

Ils auront passé une salle soirée, mais ils seront tellement, mais tellement heureux. C’est peut être ça la recette du bonheur…

……….zzzzz zzzzz zzzzz zzzzz ZZZZ ZZZZ ZZZZ ZZZ

Publié dans Vienne - Autriche

Commenter cet article

Leila 02/07/2005 19:41

Ben dis donc, et tu veux nous faire croire que tu bosses toi...pffffffff

Je suis contente de voir que ta nouvelle vie te convient, amuse-toi bien et continue a nous faire plaisir avec tes articles, c vraiment trés bien écrit tout ça (un peu trop verbeux peut être). Bises
PS: je constate que tu prends le temps d'écrire de longs articles mais pas un mail pour tes amis :(((

regis 29/06/2005 13:58

yo man !!!

ton blog est awesome !!!
j'adore vraiment le concept et avec toi l'informatique parait si facile !!
Je te souhaite bon courage pour l'autriche mais bon je vois que tu t'ai deja bien acclimaté la bas !!
Continues a envoyer des merdes sur le mail du DESS
a bientot

reeeeeeeeeeeeeeeeegis

Tongreg 29/06/2005 12:26

Dude! Comme un air de pepouzement déjà vu dans cette story!
Loved your finish! "Hacene, you could be a writer!"
Merci pour le flash souvenir ;)

aStico 29/06/2005 10:36

JE sais pas pourquoi mais ça sent le plan loose la danauinselfest... enfin, je dis ça, je dis rien, c'est just epour te donner des points... (ça sert à quoi les points ?)