On ne dit pas Pollution on dit Pékin

Publié le par Nacene

pollution pekin chine

 

(photo prise le 26/07/2007)

(On Jul 28 2007, air quality in Beijing is: Good, index II (index max:V). In Paris, same air would be considered as Very bad, Particles concentration being 16% higher than Paris max!)



La pollution à pékin, ça  se mange sans faim. Eté comme hiver,  on vous en sert  gratuitement  en  entrée, en  plat de résistance ou en dessert.  Le développement rapide a un coût qui se lit  dans le ciel.

Certains soirs de dégazage "oui ils dégazent la nuit pour ne pas ajouter à la pollution des voitures celles des usines"  on peut voir des nuages blancs, ou un épais brouillard se former au dessus de la ville.  Charmant.

Au  même titre que les crachats bruyants ou les restes de nourriture jetés sur la table, la pollution devient un sujet majeur pour quiconque habite assez longtemps le pays. Vous savez, toutes ces "petites" choses que vous ne remarquez pas au début, que vous finissez par voir après quelques mois, qui vous irritent après 1an, et qui vous poussent à vous arracher les cheveux au delà :)

Il y a des étrangers ou des expats qui quittent le pays pour ces motifs, surtout après avoir eu un bébé...
Donc asthmatiques, vous l'aurez compris, la Chine n'est pas votre ami.

Je me demande quel choix ferions nous aujourd'hui, si nous étions si en retard, et si nous préssentions que le développement était à notre porté, ne ferions-nous pas le même choix? Le développement industriel au 19ème et 20ème siècle a lui aussi eu un coût pour l'environnement. Les mines de charbon ou les industries métallurgiques n'ont pas été tendres avec nos poumons ou notre eau. Aujourd'hui encore, nous abusons des engrais pour nourrir notre industrie agro-alimentaire (oui je sais, je vais prendre des cours pour trouver de meilleurs jeux de mots... et là bien sûr vous avez du relire parce que vous l'aviez raté, mais à quoi ça sert que je me décarcasse alors... :o)

Nous les plaignons, mais ils ne se plaignent pas outre-mesure. Quand vous parlez de pollution ils vous répondent développement, travail, sortir de la misère... peu importe la couleur du ciel.


pour voir les indices de pollution

Publié dans Pékin

Commenter cet article

Gayanée 05/08/2007 22:48

Je voudrais modérer ton propos, en disant que Beijing n'est qu'une toute petite partie de la Chine. J'ai eu l'occasion de voir un peu de pays dans la province de Chongqing et, même si la capitale provinciale a les mêmes défauts que Beijing [comme toute grande ville dans le monde], il y a également des endroits fabuleux, magnifiques, des petits villages perdus haut dans les montagnes, ou le long des cours d'eau dans les vallées, ...Je n'y suis restée que 2 mois, dans cette région du monde, mais j'y ai vu le meilleur comme le pire, les plus beaux endroits que j'aie jamais vu tout comme les pires sites...J'imagine que la situation est la même dans tous les pays en développement...Même s'ils dépassent l'Allemagne, économiquement, vu la taille de leur pays, de leur population,ils ont encore beaucoup de chemin à parcourir avant que le niveau de vie de chaque chinois atteigne celui de l'Allemand moyen...Ils n'ont pas les moyens de protéger l'environnement à hauteur du retard économique qu'ils tentent de rattraper... et nous serions bien mal placés pour le leur reprocher ou le leur interdire, quand on voit l'état de l'environnement chez nous. Les mettre en garde, oui.

mag 29/07/2007 05:54

la photo est impressionnante!!commentaire tres interessant.Mag, qui continue a apprendre.